Hémorroïdes

Les hémorroïdes, qu’elles soient internes ou externes, sont peut-être la cause de saignements lorsque vous allez à la selle, ou de démangeaisons, d’une sensation de brûlure ou de douleurs au rectum ou à l’anus. Sachez les prévenir et les soigner.

De quoi s’agit-il?

Les hémorroïdes surviennent lorsque les veines situées près de l’anus se dilatent. Ces veines constituent le sphincter au niveau de l’anus, un muscle qui permet de s’ouvrir et se fermer pour évacuer les selles. À la suite d’une pression directe ou d’un effort, elles peuvent devenir enflées et douloureuses.

Alors que tout le monde peut souffrir d’hémorroïdes, certaines personnes semblent prédisposées à ce problème. Environ 70 % des gens ressentiront les symptômes suivants au moins une fois au cours de leur vie :

  • de l’inflammation;
  • des démangeaisons;
  • une sensation de brûlure;
  • une douleur;
  • des saignements.

Qu’est-ce qui cause les hémorroïdes?

Plusieurs facteurs peuvent provoquer cette réaction :

  • la constipation et l’effort pour aller à la selle;
  • la diarrhée;
  • le fait de rester assis ou debout pour une période prolongée;
  • un surplus de poids;
  • le fait de soulever des objets lourds;
  • la grossesse et l’accouchement.

Hémorroïdes internes ou externes?

Les symptômes diffèrent si les hémorroïdes sont internes ou externes. Lorsqu’elles sont internes, la muqueuse à l’intérieur du rectum étant dépourvue de fibres nerveuses sensibles, on ne ressent aucune douleur et on ne peut pas les voir. Cependant, elles peuvent saigner. On les remarque alors par des traces de sang sur le papier hygiénique ou dans la cuvette. Il est aussi possible d’avoir une sensation de lourdeur dans le rectum après une selle.

Lorsque les hémorroïdes sont externes, elles sont très douloureuses. Irritées et enflées, elles causent des picotements et des démangeaisons autour de l’anus et peuvent saigner. Une consultation médicale est recommandée si elles sont douloureuses, si elles saignent fréquemment ou abondamment, ou si les saignements sont rouge foncé, voire presque noirs.

Quand doit-on consulter un médecin?

Bien que les symptômes d’hémorroïdes puissent parfois sembler anodins, quelques situations nécessitent une consultation médicale :

  • les symptômes s’aggravent pendant l’utilisation d’un traitement en vente libre;
  • les symptômes persistent après l’utilisation d’un traitement en vente libre durant 7 à 10 jours;
  • il y a des saignements importants de couleur foncée;
  • les hémorroïdes restent sorties après être allé à la selle;
  • il s’agit d’un enfant de moins de 12 ans.

Peut-on prévenir les hémorroïdes?

Dans la majorité des cas, un changement dans les habitudes de vie et de l’alimentation est suffisant pour prévenir les hémorroïdes. Voici quelques conseils :

  • Mangez des aliments riches en fibres, buvez beaucoup d’eau et évitez les aliments constipants. Au besoin, utilisez des suppléments de fibres afin d’avoir des selles plus molles et régulières.
  • Évitez l’alcool, le café, le vinaigre et les mets épicés.
  • Faites de l’exercice afin d’accélérer votre transit intestinal.
  • Évitez les périodes prolongées en position assise ou debout. Si vous devez demeurer assis longtemps et que vos hémorroïdes sont douloureuses, il peut être bénéfique d’utiliser un coussin coquille d’œuf plutôt qu’un « beigne », car celui-ci peut augmenter la pression sur les muscles du rectum.
  • Évitez de rester longtemps assis à la toilette et de forcer en allant à la selle. Allez à la selle dès que vous en ressentez le besoin.
  • Appliquez de la glace ou une compresse froide pendant quelques minutes dès que vous ressentez un inconfort qui pourrait mener à des hémorroïdes.

Des petits soins quotidiens

Voici quelques recommandations pour favoriser la guérison.

  • Prenez un bain ou une douche chaque jour en nettoyant délicatement la peau autour de l’anus avec de l’eau et un savon doux pour éviter d’aggraver l’irritation. Asséchez bien cette région, car l’humidité peut aussi aggraver l’irritation.
  • Nettoyez la région anale avec de l’eau et un savon doux après chaque selle, si possible. Sinon, utilisez des lingettes humides plutôt que du papier hygiénique. Des compresses contenant de l’eau d’hamamélis (par exemple, Tucks®) peuvent aider à soulager temporairement les démangeaisons et la sensation de brûlure.
  • Prenez des bains de siège avec de l’eau tiède pendant 15 minutes, de trois à quatre fois par jour.
  • Si une hémorroïde interne est à l’extérieur de l’anus (prolapsus), repoussez-la doucement dans le canal anal si ce n’est pas trop douloureux. En cas de douleur, consultez votre médecin.

Le traitement des hémorroïdes

Médicaments 

De façon générale, les hémorroïdes guérissent d’elles-mêmes en quelques jours, mais elles peuvent revenir. Mis à part la chirurgie, aucun traitement ne peut les faire disparaître. Cependant, votre pharmacien pourra vous conseiller au sujet des médicaments sans ordonnance disponibles pour soulager vos symptômes :

  • l’acétaminophène ou des anti-inflammatoires pour soulager la douleur associée aux hémorroïdes;
  • un émollient fécal comme le docusate de sodium pour aider à ramollir les selles au besoin;
  • des crèmes ou onguents anesthésiques, qui ont comme action d’enlever toute sensation sur la peau pendant quelques heures. On ressent donc moins la douleur ou la démangeaison. Ces produits contiennent différents ingrédients, dont des anesthésiques locaux, comme la benzocaïne et la pramoxine, et des agents protecteurs, comme la vaseline, la glycérine et l’oxyde de zinc. Les anesthésiques locaux doivent être utilisés pour une période maximale de sept jours. Les risques de réaction allergique à ces produits augmentent avec la durée de traitement. Il est important de noter que les crèmes et les onguents sont plus efficaces que les suppositoires qui n’agissent pas toujours au bon endroit et peuvent irriter le rectum;
  • des corticostéroïdes topiques comme l’hydrocortisone diminuent l’enflure et accélèrent la guérison. Les médicaments contre les hémorroïdes qui contiennent cet ingrédient doivent être obtenus sur ordonnance seulement.

Chirurgie et interventions médicales

En cas d’hémorroïdes plus douloureuses ou chroniques, le médecin pourra recommander différentes interventions :

  • La ligature d’une hémorroïde : un ou deux petits élastiques sont attachés autour de la base d’une hémorroïde interne afin de couper la circulation. Après 7 à 10 jours, l’hémorroïde tombe sans douleur. Le taux de réussite de ce traitement est de 75 %.
  • La cryochirurgie : le médecin utilise de l’azote liquide pour geler l’hémorroïde et la retirer par la suite. La guérison est souvent longue, et des écoulements peuvent être abondants et présents pour une longue période.
  • L’injection de sclérosant : le médecin injecte une solution qui durcit l’hémorroïde dans le but qu’elle se résorbe.
  • Le traitement au laser.
  • La chirurgie afin de procéder à l’ablation de l’hémorroïde. En raison de la douleur importante liée à cette intervention, cette procédure est utilisée en dernier ressort ou si l’hémorroïde est très grosse.

Il ne doit pas avoir de gêne à parler à votre pharmacien des traitements pour soulager les hémorroïdes. Il pourra vous recommander les produits qui vous conviennent. Dans les cas plus importants, il vous invitera à consulter un médecin.

Trouver une succursale