Ménopause

La ménopause est une étape normale de la vie des femmes, mais pour certaines, cette période est difficile à traverser. Bien comprendre les effets des changements hormonaux et connaître des moyens d’y remédier aide à mieux vivre cette transition.

De quoi s'agit-il?

La ménopause est un processus normal du corps, marquant l’arrêt de la fertilité chez la femme. Elle survient à la suite de la diminution graduelle de la production des hormones sexuelles féminines : l’estrogène et la progestérone. On parle de la fin de la ménopause après l’arrêt total des menstruations depuis au moins 12 mois.

La ménopause naturelle a lieu chez la femme vers l’âge de 40 à 60 ans. Certains facteurs peuvent influer sur l’âge auquel elle survient. Par exemple, les femmes qui ont eu des enfants ou qui ont pris des contraceptifs oraux ont tendance à être ménopausées plus tard, alors que celles qui fument le sont plus tôt. Souvent, une femme sera ménopausée au même âge que sa mère l’a été.

Quels sont les symptômes de la ménopause?

Les changements hormonaux qui surviennent à la ménopause peuvent entraîner divers symptômes, très variables d’une femme à l’autre. Pour certaines, cette période de la vie est très éprouvante, alors que pour d’autres, elle passe presque inaperçue. De 10 à 15 % des femmes ne ressentent aucun symptôme lié à la ménopause, autre que l’irrégularité des menstruations.

Voici une liste des symptômes qui peuvent être présents :

Vasomoteurs Urinaires et génitaux
Bouffées de chaleur
Palpitations
Sueurs durant la nuit
Maux de tête, migraines
Étourdissements
Insomnie, perturbations du sommeil
Sécheresse vaginale
Relations sexuelles douloureuses
Infections urinaires
Infections vaginales
Incontinence légère
Psychologiques  Peau et cheveux
Anxiété
Tristesse
Irritabilité
Humeur changeante
Diminution du désir et des sensations sexuelles
Troubles de mémoire et de concentration
Dépression
Peau sèche
Perte de cheveux
Pousse de poils au visage
Fourmillements au niveau des mains et des pieds
Muscles et articulations Généraux
Douleurs au dos
Douleurs articulaires
Douleurs musculaires 
Fatigue
Gain de poids
Cycles menstruels irréguliers

Le fait d’adopter de saines habitudes de vie contribue grandement à garder une qualité de vie optimale durant cette période.

Bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont sans aucun doute le symptôme le plus fréquent et l’un des plus incommodants pour les femmes qui en souffrent. Souvent accompagnées de palpitations, de maux de tête et d’étourdissements, elles peuvent perturber le sommeil (sueurs nocturnes). Elles peuvent apparaître avant la ménopause et se poursuivre jusqu’à dix ans après. Quelquefois, elles débutent même avant qu’il y ait des changements au niveau des menstruations. Soulager les bouffées de chaleur et les symptômes qui y sont associés, surtout s’ils sont très incommodants, peut améliorer l’humeur et le sommeil.

Trucs pour diminuer les bouffées de chaleur

  • Maintenir une température ambiante fraîche et confortable, entre autres dans la chambre.
  • Porter plusieurs couches de vêtements, ce qui permet d’en enlever lors des bouffées de chaleur.
  • Privilégier des vêtements ou des draps en coton ou en tissu de fibres naturelles qui favorisent une meilleure aération du corps.
  • Boire de l’eau ou une boisson froide lorsque des bouffées de chaleur se manifestent.
  • Utiliser un ventilateur.
  • Respirer de façon lente et profonde.
  • Pratiquer des techniques de relaxation.
  • Faire de l’activité physique régulièrement (au moins 30 minutes cinq fois par semaine).
  • Éviter l’alcool, la caféine et les mets épicés.
  • Ne pas fumer.

Problèmes génitaux et urinaires

Les femmes éprouvent aussi fréquemment des problèmes génitaux et urinaires, comme de la sécheresse vaginale, de la douleur lors des relations sexuelles, une légère incontinence urinaire ou des infections urinaires et vaginales plus fréquentes.

Trucs pour diminuer les symptômes génitaux et urinaires

  • Éviter l’alcool et la caféine en raison de leur effet diurétique.
  • Éviter les endroits fortement climatisés où le taux d’humidité est très faible.
  • S’hydrater suffisamment, prioriser l’eau et éviter de retenir l’envie d’uriner.
  • Porter des sous-vêtements en fibres naturelles (coton).
  • Éviter les pantalons trop serrés.
  • Maintenir une vie sexuelle active.
  • Utiliser un lubrifiant vaginal. On peut s’en procurer sans ordonnance en pharmacie. Il en existe deux types : un dont l'effet est à court terme qui doit être utilisé tous les jours ou lors des relations sexuelles ou un autre dont l'effet est à long terme qui doit être utilisé de deux à trois fois par semaine.

Changements de l’humeur

L’arrivée de la ménopause est aussi associée à des symptômes psychologiques, comme des sautes d’humeur, de l’irritabilité, de l’anxiété et parfois, des symptômes dépressifs. On ne connaît pas encore l’impact exact de la ménopause sur l’humeur et les émotions, mais les difficultés liées à d’autres symptômes peuvent jouer un rôle. Par exemple, les bouffées de chaleur nocturnes peuvent perturber le sommeil; or, un mauvais sommeil peut contribuer à l’irritabilité, à des problèmes de concentration ou de mémoire, à la fatigue et, à long terme, à une humeur changeante.

Trucs pour diminuer les symptômes psychologiques

  • Traiter les autres symptômes de la ménopause qui peuvent être en cause, par exemple, l’insomnie et les bouffées de chaleur.
  • Faire de l’activité physique régulièrement. L’activité physique a un effet bénéfique sur l’humeur et peut contribuer à améliorer le sommeil.
  • Apprendre à bien gérer le stress.
  • Pratiquer des techniques de relaxation.
  • Entreprendre une psychothérapie pour mieux vivre les bouleversements émotifs et les divers changements liés à cette étape de la vie (départ des enfants de la maison, perte d’autonomie des parents, retraite, etc.).
  • Prendre du temps pour soi et faire des activités qu’on aime.

L’hormonothérapie

Un traitement médicamenteux peut être envisagé lorsque les symptômes de la ménopause sont très importants et affectent grandement la qualité de vie de la femme. L’hormonothérapie consiste à supplémenter le corps en hormones de sources naturelle ou synthétique, afin d’augmenter les taux d’hormones dans le sang et ainsi réduire les symptômes de ménopause. L’hormonothérapie est disponible sous différentes formes : comprimés, gel, crèmes, timbres, traitement topique vaginal, anneau vaginal, etc.

La décision de prendre ou non des hormones doit être évaluée par chaque femme, conjointement avec son médecin, en tenant compte des éléments suivants :

  • son état de santé;
  • l’importance de ses symptômes et leur impact sur sa qualité de vie;
  • la présence de contre-indications au traitement ou de facteurs de risque (antécédent de caillot sanguin, saignements vaginaux inexpliqués, hépatite aiguë, cancer du sein, maladie cardiovasculaire, etc.).

Le médecin procède parfois aux dosages dans le sang de l’estrogène et de la progestérone pour quantifier la chute d’hormones, mais cette procédure n’est pas obligatoire. Lorsqu’un traitement en hormonothérapie est entrepris, celui-ci doit être réévalué chaque année.

Certaines études ont démontré que l’usage prolongé (plus de cinq ans) de l’hormonothérapie est associé, chez certaines femmes, à une légère augmentation du risque de cancer du sein, de cancer de l’ovaire, d’embolie pulmonaire (caillot de sang dans les poumons), de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

D’un autre côté, les hormones améliorent la densité des os, diminuent le taux de cholestérol et améliorent le métabolisme des glucides. Il faut donc évaluer les bénéfices et les risques de la prise d’hormones et à cet égard, chaque femme a une situation qui lui est propre.

Pour diverses raisons, certaines femmes subissent une opération appelée hystérectomie, qui consiste à enlever l’utérus. Elles peuvent tout de même souffrir de symptômes de ménopause. Si l’hormonothérapie est envisagée chez elles, elles n’auront pas besoin de prendre de la progestérone, contrairement aux femmes qui n’ont pas subi cette opération.

Les produits de source naturelle

Certains produits de source naturelle peuvent aider à diminuer les symptômes liés à la ménopause. Ils contiennent des substances ressemblant chimiquement aux estrogènes, stabilisant ainsi les taux d’hormones. L’actée à grappe noire, l’huile d’onagre et les isoflavones peuvent s’avérer efficaces chez certaines femmes. Toutefois, il est important de discuter avec votre  pharmacien avant de consommer ces produits de santé naturels, afin de vous assurer qu’ils sont sécuritaires et compatibles avec votre état de santé et les médicaments que vous prenez déjà.

Vous avez d’autres questions?

Les professionnels de la santé sont là pour répondre à vos questions et vous conseiller dans vos démarches. Rappelez-vous que la ménopause est un processus normal et que des changements positifs dans vos habitudes de vie peuvent avoir un impact important sur votre qualité de vie et sur votre santé. N’hésitez pas à discuter de vos préoccupations avec votre pharmacien. Il a votre santé et votre bien-être à cœur.

Trouver une succursale