Verrues

Les verrues sont des petites lésions de la peau très contagieuses et parfois douloureuses, qui peuvent se développer à différents endroits : les mains, les doigts, les genoux, les orteils ou les pieds.

De quoi s’agit-il?

Les verrues sont des lésions de la peau causées par le virus du papillome humain (VPH). Elles peuvent se développer, seules ou en groupe, à n’importe quel endroit du corps où la peau, endommagée par une coupure ou une crevasse, permet au virus de s’y loger. Il existe plusieurs types de verrues, entre autres, les verrues vulgaires et les verrues plantaires.

Les verrues vulgaires

Les verrues vulgaires sont les plus communes ; elles ressemblent à de petites bosses dont le sommet est rugueux. Elles sont souvent localisées sur les mains et les doigts, et leur couleur est généralement la même que celle de la peau.

Les verrues plantaires

Les verrues plantaires, qui se trouvent généralement sous les pieds, apparaissent fréquemment aux points de pression, c’est-à-dire sur le talon ou sur la plante du pied. Elles sont souvent aplaties, parsemées de petits points noirs et recouvertes d’une couche cornée. À mesure qu’elles grossissent, elles peuvent devenir douloureuses en raison de la pression que le poids du corps exerce sur elles. On ne doit pas les confondre avec les durillons ou les cors, qui se retrouvent souvent sur la plante du pied ou sur les orteils. Contrairement aux cors, la verrue est sensible lorsqu’on la pince, et les lignes de la peau sont effacées au site de la verrue. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien en cas de doute.

Qui peut attraper une verrue?

Tout le monde peut attraper une verrue! D’ailleurs, on estime que près d’une personne sur dix aurait une verrue. On peut être porteur du virus ou l’attraper au contact d’une personne ou d’une surface contaminée. Comme le virus peut survivre quelques jours sur des surfaces inanimées et que l’humidité favorise la propagation du virus, la piscine et les vestiaires sportifs sont des endroits de contagion favorables. 

Il est possible d’avoir des verrues plus d’une fois au cours de sa vie, car le traitement n’élimine pas le virus qui les cause. Il permet plutôt de prévenir la contagion à d’autres personnes ou à d’autres régions du corps en éliminant la verrue.

Les verrues affectent plus souvent les enfants et les adolescents. Les personnes dont le système immunitaire est déficient sont aussi plus à risque de voir apparaître des verrues sur une partie de leur corps.

Comment peut-on prévenir les verrues?

Voici quelques précautions à prendre pour éviter d’attraper ou de transmettre des verrues :

  • Ne marchez pas pieds nus dans les endroits publics et portez des sandales dans les vestiaires sportifs, notamment dans les douches et autour de la piscine.
  • Protégez les petites lésions de la peau à l’aide d’un pansement adhésif, par exemple, pour empêcher le virus d’y entrer.
  • Lavez-vous bien les mains après avoir touché une verrue.
  • Gardez toujours le site de la verrue au sec pour prévenir le développement d’autres verrues.
  • Appliquez un pansement sur la verrue pour prévenir la transmission à d’autres sites ou à d’autres personnes.
  • Évitez de partager vos serviettes, vos souliers et vos vêtements si vous avez des verrues. 

Le traitement des verrues

La plupart des verrues disparaissent spontanément, sans traitement, de 6 à 24 mois suivant leur apparition. On a tout de même avantage à traiter une verrue si elle occasionne de la douleur ou pour éviter qu’elle ne se propage à d’autres parties du corps ou à d’autres personnes. Plusieurs produits offerts en vente libre en pharmacie permettent de faire le traitement soi-même. 

Les médicaments sans ordonnance 

On recommande le plus souvent d’utiliser des produits à base d’acide salicylique à des concentrations entre 11 et 40 %. L’acide salicylique peut être présent seul dans un produit ou en association avec l’acide lactique, qui rendrait le traitement plus efficace mais aussi plus irritant. On privilégie l’usage d’acide salicylique à de faibles concentrations (11 à 20 %) pour les verrues vulgaires, alors que les concentrations plus élevées (17 à 40 %) seraient réservées pour les verrues plantaires. Ces médicaments existent sous différentes formes : pommades, gels, collodions (pansements liquides), disques et pansements adhésifs. Ils sont tous efficaces lorsqu’ils sont appliqués correctement.

Attention! L’emploi d’acide salicylique est contre-indiqué chez les personnes diabétiques et les personnes ayant des problèmes de circulation. Veuillez consulter votre médecin à cet effet. On doit également éviter ces produits chez les personnes ayant une allergie à l’aspirine.

Les cinq étapes du traitement des verrues à l’aide de l’acide salicylique

Le traitement consiste à répéter les étapes 1 à 5 ci-dessous jusqu’à la disparition de la verrue, pendant un maximum de 12 semaines consécutives. Si la verrue est encore présente, une consultation médicale s’impose.

  1. Pour éviter une propagation, il faut se laver les mains avant et après le traitement d’une verrue, et utiliser une serviette réservée au traitement pour nettoyer et assécher les endroits où il y a des verrues.
  2. Avant d’appliquer un produit sur une verrue, on doit d’abord la laver à l’eau et au savon puis la faire tremper dans l’eau tiède de 5 à 15 minutes pour la ramollir.
  3. Ensuite, il faut l’amoindrir doucement avec une pierre ponce ou une lime d’émeri afin de permettre une meilleure pénétration du produit. Il faut éviter de la faire saigner. On ne doit pas tenter non plus de couper une verrue. Le sang qui s’écoule d’une verrue est contaminé et peut donc transmettre le virus à d’autres régions du corps ou à une autre personne.
  4. Ensuite, on doit protéger la peau saine en appliquant de la gelée de pétrole (vaseline) ou du vernis à ongles transparent autour de la verrue.
  5. Finalement, on applique le produit traitant uniquement sur la verrue. Si on utilise un pansement ou un timbre, il faut le couper de façon à ne couvrir que la verrue. Après avoir appliqué le produit, il est recommandé de mettre un pansement adhésif sur la verrue.

Il est important d’utiliser le produit choisi quotidiennement ou tel que recommandé par le fabricant pour qu’il soit efficace. Si la peau est endommagée ou saigne un peu à la suite de l’application du produit, il faut cesser le traitement jusqu’à la guérison de la lésion.

D’autres produits sans ordonnance sont offerts sur le marché, mais ils sont moins utilisés. Parmi ceux-ci, notons la cantharidine dont l’application est préférablement faite par un médecin, car ce produit peut être toxique.

Demandez toujours conseil à votre pharmacien pour choisir un traitement qui convient à votre situation et suivez bien les recommandations du fabricant.

La cryothérapie en vente libre

Il y a un traitement offert sans ordonnance qui est basé sur le principe de la thérapie par le froid, la « cryothérapie ». Ce traitement contient du diméthyléther et du propane. Le produit gèle la verrue; une ampoule apparaît ensuite sous la verrue qui devrait laisser place à de la peau saine en dix jours. Autrement, on peut répéter l’application tous les 10 à 14 jours, pour un maximum de trois applications totales. Si le traitement échoue après trois applications, une consultation médicale est nécessaire. Ce produit aurait plus d’effets secondaires que le traitement à base d’acide salicylique et serait moins efficace que la cryothérapie effectuée par le médecin en cabinet. La cryothérapie en vente libre est contre-indiquée chez les enfants âgés de moins de quatre ans, les personnes diabétiques ou celles ayant une mauvaise circulation ainsi que chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Lorsque le traitement entrepris échoue, d’autres approches peuvent être envisagées avec votre médecin, comme celle de la cryothérapie ou le traitement à l’azote liquide effectué en cabinet.

Vous avez dit, duct tape?

Une étude a démontré l’efficacité du ruban adhésif de type « duct tape » pour éliminer les verrues, quoique son mécanisme d’action reste plus ou moins connu. On limite généralement son utilisation à deux mois. Si votre curiosité est piquée, parlez-en à votre pharmacien!

Quand doit-on consulter un médecin?

Il est primordial de consulter un médecin avant d’entreprendre un traitement si votre situation figure parmi les suivantes :

  • incertitude sur la présence ou non d’une verrue;
  • présence d’une verrue au visage, sous les ongles des mains ou des orteils, sur les parties génitales ou l’anus;
  • plusieurs verrues visibles à un ou plusieurs endroits;
  • grossissement de la verrue en cours de traitement ou apparition de douleur;
  • saignement de la verrue ou site infecté;
  • cas de diabète ou de problèmes de circulation sanguine;
  • déficience du système immunitaire (par exemple, VIH ou médicament immunosuppresseur).

Il faut aussi consulter un médecin si on ne constate aucune amélioration après deux semaines de traitement ou si la verrue est toujours présente après 12 semaines de traitement.

Trouver une succursale