Ostéoporose

Après 50 ans, 1 femme sur 4 et 1 homme sur 8 sont atteints d’ostéoporose, aussi appelée la « maladie des os fragiles ». En prenant soin de vos os dès maintenant et en prévenant les chutes, vous pouvez éviter les fractures dues à l’ostéoporose.

De quoi s’agit-il?

On parle d’ostéoporose lorsque les os deviennent plus fragiles. Chez les personnes atteintes, les os ont perdu peu à peu de leur densité. Ils se fracturent donc plus facilement.

Très souvent, la maladie s’installe sans aucun symptôme, et on la constate lorsque survient une fracture. Chez les personnes de plus de 60 ans, plus de 80 % des fractures sont dues à l'ostéoporose. Ces fractures se situent le plus souvent au niveau de la hanche, de la colonne vertébrale, du fémur (os de la cuisse), du poignet ou de l’os de l’avant-bras. Après avoir subi de telles fractures, certaines personnes doivent se déplacer en fauteuil roulant ou à l’aide d’un déambulateur, alors que d’autres peuvent devenir inaptes à vivre seules et doivent quitter leur domicile.

Il est donc important de savoir ce que vous pouvez faire pour conserver ou retrouver des os en santé et pour éviter les chutes… avant de subir une fracture!

Les causes et facteurs de risque de l’ostéoporose

Les os atteignent leur plus grande densité vers l’âge de 30 ans. Avec le vieillissement et notamment la diminution de la production d’hormones, les os se fragilisent vers l’âge de 50 ans. Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer de l’ostéoporose. La bonne nouvelle, c’est que plusieurs d’entre eux peuvent être évités!

Les facteurs de risque modifiables

  • Avoir une alimentation pauvre en calcium ou une malnutrition en général.
  • Avoir un apport insuffisant en vitamine D.
  • Faire peu d'activité physique ou au contraire, pratiquer un entraînement excessif.
  • Fumer.
  • Consommer plus de quatre tasses par jour de boissons contenant de la caféine (café, thé, colas ou boissons énergisantes).
  • Boire plus de deux consommations d’alcool par jour.

Les facteurs de risque non modifiables

  • Avoir plus de 65 ans.
  • Avoir subi une fracture à la suite d’une chute de faible hauteur ou sans chute (après l’âge de 40 ans).
  • Avoir des antécédents familiaux d'ostéoporose.
  • Avoir une fine ossature ou un faible poids.
  • Souffrir de certaines maladies (par exemple, arthrite rhumatoïde, fibrose kystique, maladie inflammatoire de l’intestin ou maladie cœliaque) ou prendre certains médicaments pendant une période prolongée (par exemple, de la prednisone). Note : Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour savoir si votre condition ou vos médicaments augmentent votre risque d’ostéoporose.
  • Femme : avoir été ménopausée avant 45 ans ou avoir subi l’ablation des ovaires (hystérectomie).
  • Homme : avoir un faible taux sanguin de testostérone.

Si vous avez plus de cinq de ces facteurs, discutez-en avec votre médecin. À partir de 50 ans, il est recommandé d’évaluer avec votre médecin vos facteurs de risque d’ostéoporose tous les deux ou trois ans. 

Au besoin, votre médecin pourra vous faire passer un examen pour mesurer votre densité minérale osseuse (DMO). Cet examen permet d’évaluer la qualité et la densité de l’os. Si l’ostéoporose est détectée, il est alors préférable de faire mesurer votre DMO une fois par année ou tous les deux ans pour s’assurer que le traitement est efficace.

Sexe et ostéoporose

L’ostéoporose est plus fréquente chez les femmes, car leurs os sont moins denses que ceux des hommes et elles subissent une perte osseuse accélérée à la ménopause. Toutefois, les hommes ne sont pas à l’abri de cette maladie et ils ont avantage, eux aussi, à prendre soin de leurs os!

Mieux vaut prévenir que guérir!

En adoptant de saines habitudes de vie, vous pouvez éviter les facteurs de risque modifiables afin de maintenir la santé de vos os.

Faites de l’exercice régulièrement

L’activité physique favorise une bonne densité osseuse. De plus, elle aide à prévenir les chutes en renforçant les muscles et en améliorant l’équilibre et la posture. Il est recommandé de faire 30 minutes d’activité physique modérée au moins cinq fois par semaine.

Ne fumez pas et limitez votre consommation d’alcool et de boissons caféinées

Si vous avez besoin d’aide pour cesser de fumer, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Ayez un apport suffisant en calcium et en vitamine D

Afin de prévenir les conséquences d’une diminution de la masse osseuse, on recommande un apport quotidien élevé en calcium (1000-1500 mg) et en vitamine D (400 à 1000UI si vous avez moins de 50 ans et 800-2000 UI si vous avez plus de 50 ans).

  • Lorsque le temps le permet, exposez votre visage et vos avant-bras au soleil un maximum de 20 minutes par jour, sans écran solaire : c’est une façon naturelle de produire de la vitamine D. Comme ce n’est pas toujours possible, surtout en hiver, il est recommandé de prendre des suppléments de vitamine D. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Consommez tous les jours une quantité suffisante d’aliments contenant du calcium. Le calcium contenu dans les aliments est mieux absorbé que celui provenant des suppléments en vente libre. Au besoin, ces derniers peuvent compléter votre apport alimentaire en calcium.

Quelques sources alimentaires de calcium

Aliment Portion Teneur en mg de calcium élémentaire
Fromages fermes (cheddar, gouda, suisse)
50g 300
Fromage mou et semi-mou (mozzarella, camembert, feta)
50g 250
Fromage cottage (1% ou 2%)
125ml 75
Yogourt nature, 1% ou 2%
175g 330
Lait (2%, 1%, au chocolat)
250g 300
Sardines avec arêtes
6 sardines moyennes 250 
Saumon avec arêtes
½ boîte
250
Amandes (sèches, grillées)
½ tasse (125ml)  186
Fèves de soya cuites
125ml 100
Tofu (fait avec du sulfate de calcium)
100g 150
Brocoli (cru ou cuit)
125ml  50
Banane de grosseur moyenne
175g 10
Chou frisé (kale)
100g 130

Médicaments, calcium et vitamine D : comment faire bon ménage

Certains médicaments sont mieux absorbés s’ils sont espacés d’au moins deux heures de la prise de calcium alimentaire ou de suppléments de calcium/vitamine D. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien pour savoir si c’est votre cas.

Le traitement de l’ostéoporose

On ne peut pas guérir l’ostéoporose, mais il est possible de renforcir les os et de prévenir leur dégradation. En plus d’un apport suffisant en calcium et en vitamine D dans l’alimentation ou par des suppléments, certains médicaments peuvent être prescrits pour prévenir la destruction des os. Les médicaments de la classe des bisphosphonates sont les plus utilisés. Ils peuvent contribuer à renforcir les os et ainsi diminuer les risques de fractures.

D’autres types de traitements, notamment l’hormonothérapie de remplacement, sont parfois prescrits chez certaines femmes présentant aussi d’autres symptômes de ménopause.

Il existe aussi des médicaments sous forme injectable qui s’administrent tous les six mois ou même une fois par année.

Bien que l’ostéoporose ne cause généralement pas de douleur, certaines personnes peuvent en ressentir, entre autres au bas du dos. De façon générale, on traite ce symptôme à l'aide d'analgésiques et de repos.

Quelques trucs pour prévenir les chutes

Les fractures attribuables à l'ostéoporose se produisent surtout chez les personnes âgées. Voici quelques précautions qui vous aideront à réduire vos risques de chutes.

  • Assurez-vous que votre domicile est sécuritaire. Évitez, par exemple, les pièces encombrées ou mal éclairées et les tapis mal posés. Utilisez une veilleuse la nuit.
  • Portez des chaussures confortables, solides et dont les semelles sont antidérapantes.
  • Si vous en avez besoin, n’hésitez pas à vous procurer une aide à la marche, comme une canne ou un déambulateur.
  • Utilisez la rampe d’escalier.
  • Levez-vous lentement de la position assise.
  • Utilisez un banc dans le bain ou la douche.
  • Prenez garde aux plaques de glace en hiver ou aux sols inégaux, comme les pelouses.
  • Faites preuve de prudence si vous prenez des médicaments ayant un effet sur la vigilance.
  • Faites examiner vos yeux par un optométriste chaque année et assurez-vous d’avoir des lunettes bien adaptées à votre vision.

Ressource :
Ostéoporose Canada

Trouver une succursale