Otite moyenne aiguë

L’otite moyenne est une infection de l'oreille, courante chez les enfants. Comment en reconnaître les symptômes? Que faire pour soulager la douleur? Des antibiotiques sont-ils nécessaires? Voilà des questions qui préoccupent plusieurs parents.

De quoi s’agit-il?

L'otite moyenne aiguë est une infection de l'oreille causée par un virus ou une bactérie. Elle peut toucher une seule oreille ou les deux à la fois. Il s’agit le plus souvent d’une complication qui apparaît après une infection des voies respiratoires, comme une grippe ou un rhume. Elle est donc plus fréquente à l’automne et à l’hiver, bien qu’elle puisse être présente en d’autres périodes de l’année.

La transmission se fait dans l’air par des gouttelettes d’éternuement ou  de toux, mais aussi par contact avec de la salive ou des sécrétions sur des objets (comptoirs, poignées de portes, jouets, etc.).

L’otite moyenne affecte surtout les enfants, particulièrement ceux âgés de moins de 6 ans. Les jeunes enfants et les nourrissons sont plus sensibles aux infections des voies respiratoires, car leur système immunitaire n’est pas encore mature. De plus, l’écoulement du liquide de l’oreille interne ne se fait pas aussi bien que chez l’adulte, et cela est plus propice au développement d’une otite. Enfin, les enfants en bas âge portent beaucoup d’objets à leur bouche, ce qui augmente le risque de contamination, surtout dans des milieux comme les garderies.

Il existe d’autres types d’otites (l’otite du baigneur, ou otite externe, et la labyrinthite, ou otite interne), mais chez les enfants d’âge préscolaire, l’otite moyenne aiguë est la forme la plus fréquente.

Comment savoir si votre enfant souffre d’une otite moyenne aiguë?

Vous pouvez reconnaître certains symptômes d’une otite lorsque votre enfant :

  • se tire ou se frotte une oreille, ou les deux, vigoureusement;
  • fait de la fièvre;
  • pleure lorsqu’il boit, car le réflexe d’avaler lui fait mal;
  • semble moins bien entendre.

Souvent, les enfants souffrant d’otite présentent aussi des symptômes généraux d’infection tels qu’une perte d’appétit, un moins bon sommeil, de l’irritabilité et des pleurs.

Si votre enfant présente les premiers symptômes d’une otite, une consultation médicale est nécessaire. Le médecin examinera les oreilles de votre enfant avec un instrument permettant de voir l’apparence du tympan. Un diagnostic précis et un traitement approprié permettront de prévenir les complications. Dans les cas où l’enflure à l’intérieur de l’oreille est trop importante, le tympan peut se perforer sous la pression. Beaucoup plus rarement, une otite peut également devenir chronique et entraîner une perte d’audition si elle n’est pas soignée de façon adéquate ou si des malformations de l’oreille sont présentes.

Des antibiotiques sont-ils nécessaires?

Dans près de 80 % des cas, l’otite se guérit d’elle-même en 48 à 72 h. II est donc possible que votre médecin vous recommande d’attendre trois jours afin de voir si l’état de votre enfant s’améliore ou s’aggrave avant de commencer le traitement antibiotique prescrit. Cette démarche s’applique pour les enfants de plus de 6 mois dont la cause de l’otite est incertaine ou dont les symptômes ne sont pas assez graves pour nécessiter un traitement antibiotique d’emblée.

Cependant, lorsque les symptômes sont plus sérieux ou persistent au-delà de 72 h, un traitement antibiotique est nécessaire afin d’éviter les complications. Le traitement est prescrit pour une période de cinq à dix jours. Il est très important de ne pas l’arrêter avant la fin même si votre enfant n’a plus de douleur ni de fièvre. Le fait de ne pas prendre au complet un antibiotique augmente le risque de créer de la résistance bactérienne.

Comment soulager la douleur?

Les analgésiques en vente libre conviennent tout à fait pour gérer la douleur et la fièvre liées  aux otites. Les doses de médicaments pour enfants se calculent selon le poids et non selon leur âge. Adressez-vous à votre pharmacien pour plus de détails à ce sujet.

  • Acétaminophène : 10 à 15 mg/kg/dose toutes les quatre à six heures (maximum de cinq doses par jour)
  • Ibuprofène : 5 à 10 mg/kg/dose avec de la nourriture, toutes les six à huit heures (maximum de quatre doses par jour). Si votre enfant a moins de 6 mois, ne lui donnez pas d’ibuprofène sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Attention!

Il ne faut jamais donner d’acide acétylsalicylique (aspirine) à un enfant de moins de 18 ans.

L’application de compresses chaudes ou froides sur l’oreille peut également soulager la douleur. Prenez soin d’envelopper dans une serviette les objets qui procurent la source de chaleur ou de froid plutôt que de les placer directement sur l’oreille, afin d’éviter les brûlures ou les engelures.

Existe-t-il d’autres moyens pour régler le problème?

Certains enfants souffrent d’otites à répétition ou plusieurs fois dans une même année. L’insertion d’un petit tube dans le tympan par un médecin, sous anesthésie, empêche l’accumulation de liquide dans l’oreille et permet souvent de régler le problème. En effet, cette intervention permettrait de diminuer le nombre d’otites de 50 % et d’allonger de trois mois la période sans otite au cours d’une année.

Peut-on prévenir les otites?

Il n'y a aucune façon pleinement efficace de prévenir les otites. Certaines précautions limitent tout de même la transmission des microbes : par exemple, se laver les mains fréquemment, éternuer ou tousser dans le creux du coude, nettoyer régulièrement les surfaces qui peuvent être contaminées (comptoirs, poignées de portes, téléphone, jouets, etc.).

Les mesures suivantes peuvent aussi diminuer le risque d'otite moyenne :

  • Favoriser l’allaitement maternel exclusif  (c’est-à-dire que le nourrisson ne doit recevoir que du lait maternel) jusqu’à l’âge de 6 mois.
  • Éviter l’exposition à la fumée de cigarette.
  • En période de rhume, utiliser régulièrement une solution saline pour nettoyer les narines.
  • Recevoir les vaccins contre la grippe (influenza) et le pneumocoque.
  • Éviter de donner le biberon à votre enfant lorsqu’il est en position couchée.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes par rapport à la santé de votre enfant, n’hésitez pas à vous adresser à votre pharmacien.

Trouver une succursale