Pied d'athlète

Contrairement à ce que son nom indique, le pied d'athlète n'incommode pas que les sportifs. Causée par un champignon qui prolifère souvent entre les orteils, cette infection fongique est très répandue. Partez du bon pied en gardant les vôtres au sec.

De quoi s’agit-il?

Le pied d'athlète est une infection à champignons qui apparaît habituellement entre les orteils, souvent entre le 3e, le 4e et le 5e orteil, des endroits tout désignés pour les champignons qui cherchent la chaleur et l’humidité. Comme elle est contagieuse, l’infection peut se propager à n’importe quelle partie du pied, incluant les ongles d’orteils. Non traité, le pied d’athlète peut donc mener à une mycose des ongles.

Cette infection s’accompagne habituellement :

  • de démangeaisons;
  • d’une sensation de brûlure;
  • de fissures ou de croûtes;
  • de rougeurs et d’irritation;
  • d’inflammation.

Qui sont les personnes à risque?

Le pied d’athlète affecte plus fréquemment les hommes et les adolescents. Les sportifs qui fréquentent des endroits humides où l’on marche pieds nus (par exemple, les vestiaires ou les piscines), les personnes qui suent abondamment des pieds, ou les personnes ayant des antécédents d’eczéma ou un système immunitaire affaibli (par exemple, VIH) sont également plus à risque d’être atteints.

Par ailleurs, le pied d’athlète est plus courant l’été, car le temps chaud et humide est propice à la formation de champignons.

Quand faut-il consulter un médecin?

En pharmacie, vous trouverez une panoplie de produits destinés à la prévention et au traitement du pied d’athlète. Il faudra toutefois consulter un médecin ou un podiatre si :

  • la personne atteinte a moins de 12 ans;
  • l’ongle est atteint;
  • les symptômes sont importants ou l’endroit affecté semble infecté (par exemple, beaucoup d’inflammation, enflure, présence de pus ou douleur importante);
  • vous ne constatez pas d’amélioration après deux semaines de traitement;
  • des lésions sont encore présentes après six semaines de traitement;
  • vous êtes atteint de diabète ou vous avez un système immunitaire affaibli (par exemple, VIH ou prise d’immunosuppresseurs).

Comment prévenir le pied d'athlète?

Les récurrences de pied d’athlète sont fréquentes. En adoptant les mesures suivantes, vous préviendrez l’infection et réduirez le risque de récidive.

Gardez les pieds au sec

Asséchez bien la peau après le bain, la douche ou la baignade, en prêtant une attention particulière aux espaces entre les orteils. Au besoin, n’hésitez pas à utiliser un séchoir en faisant attention de ne pas vous brûler. Si vous transpirez beaucoup, vous pouvez aussi appliquer un antisudorifique ou une poudre de talc sur vos pieds.

Choisissez des chaussures qui permettent une bonne aération

Si vos chaussures deviennent humides ou mouillées, aérez-les et attendez qu’elles soient complètement sèches avant de les porter à nouveau. En été, privilégiez les sandales pour permettre aux pieds d’être bien aérés. Ce que vous portez à l’intérieur de vos chaussures est également important : préférez les chaussettes de coton à celles en fibres synthétiques. Enfin, changez vos chaussettes aussi souvent que nécessaire pendant la journée, afin de garder vos pieds bien au sec.

Diminuez les risques de contagion

Afin de ne pas propager l’infection à d’autres régions de votre corps ou à d’autres personnes, évitez :

  • de prêter vos chaussures, vos chaussettes ou votre serviette;
  • de toucher les lésions; lavez-vous les mains immédiatement après avoir touché vos pieds;
  • de vous promener pieds nus à la maison et dans les endroits publics comme la piscine, le vestiaire et les douches du centre sportif. Portez toujours des chaussettes, des sandales ou des chaussures.

Le traitement du pied d’athlète

Les personnes ayant déjà souffert de pied d’athlète pourraient bénéficier d’une poudre antifongique afin de diminuer les risques que l’infection réapparaisse.

Pour traiter le pied d’athlète, on peut appliquer une crème antifongique qui élimine les champignons. Le traitement avec ce médicament dure généralement de deux à quatre semaines et il faut l’appliquer chaque jour pour qu’il soit efficace. Idéalement, on nettoie la région atteinte avec de l’eau et un savon doux avant de bien l’assécher. On peut ensuite appliquer le produit en couche mince en prenant soin de dépasser d’environ deux centimètres la surface atteinte. De cette façon, on s’assure d’éliminer tous les champignons présents. Quelques jours d’utilisation sont nécessaires avant de voir une amélioration. De plus, il est important de poursuivre le traitement pendant quelques jours après la disparition des lésions, car les champignons peuvent être encore présents même si on ne les voit pas à l’œil nu. On prévient ainsi le retour du pied d’athlète à l’arrêt du traitement.

Trouver une succursale