Hypertension

Bien qu'elle n’occasionne aucun symptôme chez la plupart des gens, l'hypertension artérielle est une maladie dangereuse qui affecte 1 Canadien sur 5. Or, on peut la maîtriser avec des médicaments et l’adoption d’un mode de vie sain.

De quoi s’agit-il?

Le cœur pompe le sang avec une certaine force dans tout l’organisme. Une fois poussé par le cœur, le sang circule dans le corps et occasionne une pression dans tous les vaisseaux sanguins. C’est ce que l’on appelle la « tension artérielle » ou la « pression artérielle ».

Lorsque la pression du sang dans les artères est plus élevée que la normale, on parle alors d’hypertension ou de « haute pression ».

Qui peut souffrir d’hypertension artérielle?

L’hypertension affecte environ 20 % de la population adulte et peut apparaître à tout âge. Les hommes de moins de 55 ans sont plus touchés par l’hypertension que les femmes. Par contre, ce sont les femmes qui sont davantage atteintes après l’âge de 64 ans. Peu importe le sexe, le risque d’hypertension augmente avec l’âge. D’autres facteurs peuvent également nous mettre plus à risque de développer de l’hypertension : l’obésité, la sédentarité, le tabagisme, une consommation importante de sel et le stress.

Les symptômes de l’hypertension

L’hypertension n’occasionne généralement aucun symptôme. Cependant, certaines personnes pourraient ressentir certains effets comme des maux de tête ou des étourdissements lorsque la pression est excessivement élevée. Même si l’hypertension est une maladie silencieuse, on ne doit pas la négliger, car il s’agit d’un important facteur de risque pour plusieurs problèmes de santé. Elle est d’ailleurs le premier facteur de risque de décès prématuré par maladie cardiaque. À long terme, une pression élevée entraîne des dommages au niveau du cœur, des artères et des reins, ce qui peut mener à un accident vasculaire cérébral (AVC), une maladie coronarienne comme une crise de cœur, une insuffisance cardiaque ou une insuffisance rénale. L’hypertension artérielle a également été associée à la démence. Il est donc important de la détecter tôt et de la contrôler.

Puisqu’il s’agit d’un mal silencieux, le seul moyen de le détecter est de mesurer la tension artérielle périodiquement. La fréquence du suivi sera individualisée selon votre âge et votre condition. Discutez avec votre médecin ou votre pharmacien pour déterminer le suivi approprié pour vous.

Comment mesure-t-on la tension artérielle?

La tension artérielle est mesurée avec un appareil à pression ou « sphygmomanomètre ». Plusieurs types d’appareils à pression sont offerts en pharmacie et permettent de mesurer facilement la pression.

Les appareils électroniques sont plus simples à utiliser, exigent moins de manipulation et affichent de gros chiffres, mais ils sont souvent plus chers. Certains appareils sont dotés d’une mémoire et enregistrent les mesures prises. Lorsque vous choisissez un appareil à pression, recherchez la mention « Approuvé par Hypertension Canada » ou un emballage portant le logo d’un cœur rouge et blanc marqué d’un crochet. Ces appareils répondent aux standards d’Hypertension Canada. On peut donc s’y fier.

Il est important de bien comprendre le mode d’emploi de l’appareil choisi et de l’utiliser de façon adéquate. Votre pharmacien est là pour vous guider. Aussi, faites vérifier votre tension régulièrement par le pharmacien ou le médecin, même si vous la mesurez à la maison, afin de vous assurer que votre appareil à pression est bien calibré et qu’il fournit des mesures valides.

Mieux comprendre la mesure de la tension artérielle

La tension artérielle est représentée par deux chiffres :

  • Le premier chiffre indique la tension systolique; c’est la tension créée dans les artères lorsque le cœur bat et pompe le sang.
  • Le deuxième chiffre indique la tension diastolique; c’est la tension présente dans les artères quand le cœur est au repos et se remplit avant la prochaine contraction.

Ainsi, lorsqu’on parle d’une tension de 120/80mmHg, 120 correspond à la pression systolique, et 80 à la pression diastolique.

Tout au long de la journée, la tension artérielle subit des variations. Elle atteint un sommet le matin, diminue au cours de la journée et se trouve à son point le plus faible la nuit. Elle peut aussi varier pour d’autres raisons comme les émotions, le stress, l’exercice, l’effort, l’excitation, le tabac, certains médicaments et certains facteurs psychologiques. D’une personne à l’autre, la tension artérielle peut varier selon l’âge, la race, le sexe, l’alimentation et le mode de vie.

Comment détecte-t-on l’hypertension?

Obtenir un résultat de tension artérielle limite ou de tension artérielle élevée ne signifie pas automatiquement que l’on souffre d’hypertension. Pour parler d’hypertension, les résultats doivent être élevés à au moins deux occasions différentes, à moins d’avoir une pression excessivement élevée lors de la première mesure. On confirme généralement les valeurs en obtenant deux lectures chaque fois. Les résultats doivent aussi être confirmés par un médecin.

Votre médecin pourrait également vous suggérer de vérifier votre pression à l’aide d’un test « MAPA », qui signifie mesure ambulatoire de la pression artérielle. Il s’agit d’un appareil à pression que vous devez porter pendant 24 heures et qui mesure la pression de façon périodique, de jour comme de nuit. On peut généralement louer ces appareils dans les pharmacies avec une ordonnance du médecin.

Le tableau ci-dessous indique les valeurs de la tension artérielle ainsi que leur signification. Les valeurs optimales indiquées s’appliquent aux personnes qui n’ont aucune maladie. Elles seront différentes si on souffre d’hypertension ou si d’autres troubles sont présents en plus de l’hypertension. Demandez à votre pharmacien ou à votre médecin quelles sont les valeurs cibles de tension artérielle pour votre situation.

Valeur de la tension artérielle        
Pression
Optimale  Normale  Limite  Élevée 
Systolique 120 ou moins De 120 à 129 De 130 à 139 140 ou plus
Diastolique 80 ou moins De 80 à 84 De 85 à 89 90 ou plus          
                                       

Quels facteurs peuvent influer sur la mesure?

Jusqu’à 30 %  des personnes auront une tension artérielle augmentée à la vue « de la blouse blanche ou du sarrau blanc » du médecin. Ce dernier peut alors penser que la personne souffre d’hypertension, ce qui n’est pas le cas puisque la tension n’est élevée que lors de la consultation médicale. Si vous pensez souffrir du syndrome du sarrau blanc, faites prendre votre tension par le pharmacien et notez-la dans un journal de tension artérielle. Vous pourrez présenter ce journal au médecin lors de votre prochain rendez-vous pour lui permettre de comparer la tension qu’il mesure avec celle mesurée par le pharmacien.

À l’inverse, environ 10 % des personnes auront ce qu’on appelle une « hypertension masquée ». Cela signifie que les valeurs de pression artérielle sont dans les cibles visées chez le médecin alors qu’elles sont élevées lors de la prise en pharmacie ou à domicile. C’est pourquoi il est important de mesurer régulièrement sa pression artérielle. Si tel est votre cas, notez vos valeurs de pression dans un journal de tension artérielle. Vous pourrez les montrer au médecin lors de votre prochain rendez-vous.

Plusieurs autres facteurs peuvent influer sur la tension lorsqu’on la mesure. Voici donc certaines précautions à prendre pour éviter de faux résultats :

  • Évitez de faire un exercice physique intense dans les 60 minutes avant la mesure de la pression;
  • Évitez de fumer, de boire un thé, un café ou une boisson énergisante ou caféinée (par exemple, Red Bull ou Coke) 30 minutes avant la mesure de la pression;
  • Évitez de prendre la mesure lors d’émotions intenses (par exemple, anxiété ou douleur);
  • Évitez d’avoir envie d’uriner ou d’aller à la selle;
  • Prenez idéalement la mesure au moins deux heures après un repas;
  • Reposez-vous pendant cinq minutes, assis calmement, avant la mesure de la pression;
  • Lors de la mesure, assoyez-vous, le dos appuyé, les jambes décroisées et les pieds appuyés à plat au sol, avec le bras appuyé à la hauteur du cœur;
  • Ne parlez pas pendant la mesure;
  • Prenez deux valeurs différentes avec un intervalle de une à deux minutes;
  • Notez dans un journal de bord la date, l’heure, le bras utilisé et la valeur de la tension artérielle. Plusieurs pharmacies offrent des journaux de bord spécifiquement conçus pour ces notes. Demandez-en un à votre pharmacien!

Conseils et trucs pratiques

On ne connaît pas de façons de guérir l’hypertension. Toutefois, on peut et on doit la maîtriser pour prévenir ses effets négatifs. Pour certaines personnes, une modification des habitudes de vie sera suffisante, alors que d’autres auront besoin d’une combinaison de médicaments et d’un mode de vie sain pour contrôler leur pression. Voici quelques habitudes à adopter dès aujourd’hui afin de prévenir l’hypertension :

  • Cessez de fumer. Chaque cigarette augmente la tension artérielle et les risques de maladies du cœur.
  • Maintenez un poids santé. Évitez l’excès de poids, surtout à l’abdomen. Chaque kilogramme perdu permet de diminuer la tension artérielle.
  • Privilégiez les produits laitiers faibles en gras, les viandes maigres, les poissons, les légumineuses et le tofu.
  • Savourez une variété de fruits et de légumes, et visez de sept à dix portions chaque jour selon votre âge et votre sexe.
  • Soyez plus actif. Faites de l’exercice de 30 à 60 minutes par jour, de quatre à sept fois par semaine, afin d’aider à réduire la tension artérielle. Variez les activités (marche, natation, vélo, etc.) pour rester motivé.
  • Limitez votre consommation d’alcool à deux par jour pour un maximum de neuf par semaine si vous êtes une femme et de quatorze consommations par semaine si vous êtes un homme.
  • Mangez plus de fibres alimentaires.
  • Apprenez à contrôler votre niveau de stress.
  • Mettez la salière de côté et évitez de manger des aliments salés comme les mets en conserve, les mets préparés et les « grignotines ». Attention également à la restauration.

Des solutions médicamenteuses

Lorsque cela est possible, les médecins encouragent fortement les personnes qui souffrent d’hypertension à modifier leur style de vie plutôt que de prendre des médicaments. Toutefois, lorsque ces mesures ne suffisent pas à faire baisser la tension artérielle ou lorsque celle-ci est trop élevée, le médecin pourra prescrire des médicaments. Il existe cinq grands groupes de médicaments antihypertenseurs, et chacun a des avantages et des inconvénients. Le choix d’un médicament antihypertenseur dépendra du type et de la cause de l’hypertension, ainsi que de votre profil de santé.

Il est important de se rappeler qu’aucun de ces produits ne peut vraiment guérir l’hypertension. Les médicaments prescrits par le médecin abaisseront la tension artérielle et la maintiendront à un niveau acceptable. Par ailleurs, l’adhésion au traitement est primordiale pour en assurer l’efficacité : il faut prendre les médicaments selon les indications, chaque jour, et ce, de façon régulière. Si on cesse le traitement, les valeurs de pression artérielle reviendront aux valeurs qu’on avait avant d’initier le traitement.

Trouver une succursale